ATLAS gestion de fabrication, suivi d’activité

OBJECTIF :

– Administrer tous les paramètres liés à un SUIVI de FABRICATION :
* les hommes, les postes, les machines, les OF, les procédures.
– Aider à l’ordonnancement et à la planification du travail.
– Déterminer le coût de revient réel des productions.
– Simplifier administrativement et accélérer les procédures de remontées
d’informations par une saisie encadrée à la source de l’événement (code à barres).
DESCRIPTIF DES FONCTIONNALITES
Le module ACTIVITE peut travailler de façon autonome. Il apporte une
puissance d’organisation dans la mesure où il est couplé avec une
solution de saisies code à barres en atelier.
Pour les entreprises travaillant par plan directeur de production (PDP), les
OF sont créés à partir de la validation des besoins nets.
Pour les entreprises travaillant à la commande ou sans PDP, elles créent
leurs documents de production directement à partir de ce module.
ATLAS ACTIVITE administre les fichiers de base.:
CLIENTS : ce qui permet d’associer un client à un OF et lui répondre
précisément sur l’avancement des travaux confiés.
FOURNISSEURS : pour la gestion de la sous-traitance.
ARTICLES : c’est un fichier très important puisqu’il peut contenir les nomenclatures par
niveau et les gammes opératoires. Les O F peuvent être créés par duplication d’un autre bon
ou en référence à un mode opératoire standard lié à l’article lancé de nature comparable.
IMPUTATIONS : Le terme décrit les machines, les postes de travail, les sections, les
événements ou étapes significatives, les aléas valorisés de façon à établir des comparatifs de
prix de revient réels par rapport au prix de revient standard.
L’association d’une capacité théorique affectée aux postes de charges permet de déterminer
un planning de charges, véritable photographie de l’atelier.

Un générateur de planches code à barres traduit les codes d’imputations en présentation code
à barres directement exploitables en atelier.
Les temps machines, main d’oeuvre fixes ou variables, sont gérés en rapport à la quantité de
lancement économique ou usuelle.
STADE : Il s’agit des grandes étapes de la vie administrative d’un ordre de fabrication
paramétré en fonction de chaque organisation.
Ce module permet en particulier de suivre le travail par section, de connaître les articles en
sous-traitance, en attente de contrôle qualité, de livraison, de facturation.
PERSONNEL : Acteur privilégié des relevés de temps, chaque opérateur affecte pour sa
journée de travail, ses heures sur différentes imputations. (OF, ALEAS), qui, une fois
validés par sa hiérarchie de terrain, sera ventilé dans un fichier historique possédant de
nombreux critères de recherche pour répondre à tous les besoins de gestion usuels.
Le matricule commun à la présence permet d’éditer des badges code à barres à partir
d’une imprimante traditionnelle.
BONS DE TRAVAUX : Plusieurs modèles sont proposés pour s’adapter au mieux à
l’organisation de saisies. Les entêtes sont personnalisables.
Les bons de travaux en encours ou soldés peuvent être retrouvés par un numéro d’identité
unique, par la référence du client, par n° de code article, par date , par stade de fabrication
par client.
Les modes opératoires peuvent être dupliqués à partir d’un autre bon ou un autre article
adaptés compte tenu de la série à l’OF. Ils peuvent, par souci de simplification interne,
être génériques, c’est-à-dire sans mode opératoire ou avec un mode opératoire très simple
défini au moment de la création de l’OF.
L’OF est valorisé prévisionnellement, globalement en heures et coût main d’oeuvre, coût
d’achat, services, et comparé compte tenu de la réalité pour présenter une mesure d’écart
globale, ou détaillée en heures, en francs, par poste main d’oeuvre ou machine, sur les
achats.
Afin de simplifier la procédure administrative, les achats sont traités par exception : réel
= prévisionnel sauf si modification.
Un tableau synthétique permet de savoir l’état d’avancement en quantité et en temps, le
stade dans lequel l’OF se trouve , la dernière opération réalisée.
Des écrans complémentaires permettent de suivre à partir des OF, les encours par client,
par article, par affaire, par stade.
La charge des postes, véritable photographie de l’atelier, informe le responsable d’atelier
des décisions à prendre face aux « goulots d’étranglements ».